Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
GarageScore peaufine son outil de gestion des clients mécontents

GarageScore propose désormais aux professionnels de centraliser sur une interface l'ensemble des avis négatifs de leurs clients.

GarageScore peaufine son outil de gestion des clients mécontents

La start-up lance un outil consacré à la gestion des clients mécontents en après-vente, avec un double objectif : améliorer la fidélité des clients et la réputation des professionnels.

 

GarageScore ajoute à son portefeuille un nouvel outil de gestion de la satisfaction client. Après avoir lancé il y a quelques semaines sa plateforme ReputyScore, centralisant l’ensemble des avis déposés en ligne par les clients, l’éditeur de solutions digitales présente une nouvelle interface consacrée au suivi et au traitement des clients mécontents. L’ambition : mieux détecter et suivre les clients mécontents, et leur répondre au mieux et le rapidement possible. Avec, in fine, un double objectif, accroître la fidélisation des clients et préserver la réputation des professionnels.

 

L’interface, désormais officiellement mise en ligne, propose de centraliser, automatiquement ou de façon manuelle, les avis des clients mécontents récoltés via les enquêtes envoyées par GarageScore au moyen de ieurs canaux (concession, call-center, e-mail, SMS). Toujours via cette interface, peuvent être programmées des actions de suivi et de traitement, transversales aux différents services de l’entreprise, jusqu’à ce que l’insatisfaction soit résolue. Chaque insatisfaction peut être monitorée en temps réel afin de mettre en place des plans d’actions correctives. Jusqu’à cette clôture du dossier, l’historique et la traçabilité des actions sont répertoriés sur cette plateforme.

 

Le test sur certains sites pilotes ont permis à GarageScore de revendiquer le résultat suivant : sur 10 116 clients mécontents, identifiés entre août et novembre, 70 % ont déclaré leur problème résolu sous cinq jours.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Ford s’oppose à la reprise du site de Blanquefort par Punch Powerglide

Le constructeur américain a annoncé qu’il écartait l’offre de reprise de son usine de Blanquefort par Punch Powerglide. Bruno le Maire dénonce "la trahison de Ford".

Mercedes-Benz entame une grande transformation de son réseau de concessions

Mercedes-Benz met son réseau mondial sur la route de la digitalisation avec de nouveaux standards pour ses concessions. Como, un des importants distributeurs de la marque en France, a été l'un

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit .

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page